FiniDeMePriver.com

Quelles solutions pour financer un projet ?

Vous avez envie de vous lancer dans un nouveau projet professionnel ? La question du financement se pose alors ! Plusieurs options s’offrent à vous : souscrire un crédit auprès d’un organisme bancaire, lancer une campagne de financement participatif ou bien profiter des aides que l’Etat met à disposition selon votre profil. Nous faisons le point ensemble sur ces solutions.

Faire un prêt bancaire pour financer son projet de création d’entreprise

Ce mode de financement reste encore très utilisé par les entreprises quelles qu’elles soient : TPE, professions libérales, commerçants, artisans, associations, agriculteurs… Généralement, la plupart des banques proposent une offre de crédit professionnel pour aider à la création et développement d’entreprise. Il existe différents types de crédits : prêt in-fine, amortissable, crédit de trésorerie…

Ils pourront couvrir totalement ou partiellement de nombreux frais, par exemple :

  • Un fonds de commerce d’entreprise,
  • les droits d’entrée pour ouvrir une franchise,
  • un local (…),
  • l’achat de brevets, marques, concessions,
  • l’achat de matériels et équipements (industriels, informatiques, de transport…).

Faire appel aux banques peut s’avérer complexe, car elles sont généralement prudentes envers les futurs entrepreneurs. Il faut savoir les convaincre et bien détailler votre projet, notamment votre business plan. En effet, les banques veulent s’assurer que votre projet est viable et crédible suivant votre marché et/ou zone d’implantation.

Faire une campagne de crowdfunding pour financer un projet

Le crowdfunding (ou financement participatif ) est une autre manière d’obtenir des fonds pour lancer votre projet, quel qu’il soit. Soit pour la création de son entreprise, la commercialisation d’une marque ou d’un produit, ou encore l’ouverture d’un café/restaurant… Le but est d’aider les créateurs à passer aux choses concrètes !

Comment fonctionnent les campagnes de financement participatif ? Il suffit de trouver une plateforme spécialisée en crowdfunding et d’y déposer votre projet. L’inscription est généralement gratuite. Lors de la création de votre projet, plusieurs questions vous seront posées : description du projet, porteur du projet, le montant que vous souhaitez atteindre etc. Une fois votre projet publié, la collecte peut commencer. Chaque personne pourra alors y contribuer en choisissant la somme souhaitée.

Aujourd’hui, de nombreuses plateformes de crowdfunding ont vu le jour : Ulule, KissKissBankBank, Kickstarter… A vous de trouver celle qui vous convient le mieux. Il faut également prendre en compte que les plateformes prennent une commission si le projet abouti. A vous de jouer !

Intégrer un incubateur d’entreprises

Un incubateur d’entreprises est une structure qui accompagne des futurs entrepreneurs à lancer leur projet. Souvent, cela concerne des jeunes entreprises, des startups, qui ont un fort potentiel de développement. Ces entreprises pourront bénéficier de l’appui des conseillers sur un ensemble de services : droit, management, marketing, conseil et financement voire même prêter du matériel ou un local. L’offre de services varie selon la structure choisie.

L’objectif d’un incubateur est de vous aider à lever des fonds auprès des personnes potentiellement intéressées par votre projet. Il regroupe plusieurs professionnels et favorise énormément l’entraide entre les membres.

Obtenir le soutien d’un business Angel

Et si vous croisez le chemin d’un business Angel ? Véritable passionné d’entreprenariat, un business Angel est une personne qui investit financièrement dans un projet ou entreprise à fort potentiel de développement. Il s’agit souvent d’anciens entrepreneurs ou des cadres d’entreprise. Le rôle d’un business Angel est d’investir dans les entreprises de demain. Ils apportent leurs conseils et leurs expériences dans l’entrepreneuriat afin d’amener l’entreprise à sa réussite. Il y a différents moyens de contacter un Business Angel : via les réseaux sociaux (LinkedIn, Shapr), à des événements professionnels, via des réseaux de business Angel… Un vrai coup de pouce d’un expert !

Les aides publiques de l’État à la création d’entreprise

Le Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise (NACRE)

Le dispositif NACRE permet de bénéficier d’une aide concernant le montage, le financement et l’accompagnement de votre projet de création ou reprise d’entreprise pendant une durée d’au moins 3 ans.

Il s’agit d’un programme complet comprenant différents volets :

  1. Le montage du projet

Pendant une durée de 4 mois, le dispositif NACRE s’engage à finaliser le montage du projet afin de le présenter à des tiers (investisseurs, banques…). Il évalue les freins et les potentielles difficultés du projet.

  1. La structuration financière du projet

Seconde étape, le programme NACRE analyse l’aspect financier de votre projet. Le dispositif propose également un prêt à taux zéro qui peut atteindre jusqu’à 10 000 euros.

  1. Le démarrage de l’activité

Dans un délai de 36 mois, le dispositif NACRE consacre ce temps au démarrage du projet et à son développement en lien avec le chef d’entreprise.

Pour bénéficier de ce dispositif, il faut être dans l’une de ces situations suivantes :

  • Vous percevez l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ou de l’allocation de sécurisation professionnelle (ASP)
  • Vous êtes demandeur d’emploi non indemnisé inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi depuis plus de 6 mois ces 18 derniers mois
  • Vous percevez le RSA ou l’allocation de solidarité spécifique (ASS)
  • Vous avez entre 18 et 25 ans (ou 29 ans si vous êtes reconnu.e handicapé)
  • Vous avez moins de 30 ans et vous ne remplissez pas les conditions d’activité antérieure pour bénéficier de l’indemnisation chômage
  • Vous êtes salarié ou licencié d’une entreprise en sauvegarde de justice, en redressement judiciaire ou liquidation judiciaire reprenant une entreprise (il ne s’agit pas forcément de votre entreprise d’origine)
  • Vous êtes sans emploi titulaire d’un contrat d’appui au projet d’entreprise – Cape (une personne titulaire du Cape peut aussi être salariée d’une entreprise en redressement ou liquidation judiciaire qui reprend l’entreprise)
  • Vous créez ou reprenez une entreprise dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPPV)
  • Vous percevez la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE)

Source : service public

ARCE (Aide à la reprise et à la Création d’Entreprise)

Les demandeurs d’emplois percevant l’allocation d’aide au retour à l’emploi et qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise peuvent bénéficier de l’ARCE. Cette aide versée par Pôle emploi consiste à recevoir des allocations chômage sous la forme de capital afin d’aider à développer son projet d’entreprise.

Financer son projet grâce au rachat de crédits

Grâce au rachat de crédits, vous pouvez rassembler vos crédits tout en incluant une trésorerie supplémentaire pour votre nouveau projet. L’avantage est que vous n’avez pas besoin de souscrire à un nouveau crédit, il s’agit d’une enveloppe qui s’ajoute à votre regroupement de crédits. Vous pouvez financer plusieurs types de projets, par exemple :

  • Achat d’un véhicule
  • L’acquisition d’un bien immobilier
  • Le financement de travaux
  • Financer un voyage
  • Financer un mariage,…

Chez Finidemepriver.com par exemple, profitez d’un accompagnement sur-mesure, sans vous déplacer !

Contacter notre équipe >

Partager
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trop de PRÊTS ?

Prêts à faire décoller votre reste à vivre ?

Crédits auto, conso, travaux, Immo…
Arrêtez de prendre l’eau avec votre budget :
Regroupez vos crédits !

Un créneau en particulier ?